VSF TriathlonLa Ferté Bernard (72)
 

L'épopée fertoise à Paladru : le défi de la saison !

Alertés par Cyril Fouineau en 2016 sur l’intérêt d’aller faire le
triathlon équipe longue distance à Paladru
, le temps de réaction fût un peu long pour s’incrire dans les temps l'année dernière.
Cette année, nous regardions de près l’ouverture des inscriptions pour dégainer. Bien nous en a pris, puisque les inscriptions pour les 150 équipes furent clos en 72 heures !!!
 
Quezaco ce fameux tri de Paladru tellement courtisé ? un format longue distance (1,7-78 km et 17 de Cap) en équipes, dans un très beau cadre, au pied de la Chartreuse, et surtout une course de fin de saison pour réunir les clubs et terminer en beauté.
 
3 équipes furent composées pour représenter le VSF :
 
* l’équipe leader avec nos cadres vétérans emmener par Bruno pour sa dernière sous les couleurs rouge et noir, avec Denis, Pascal, Philippe et un petit jeunot, Cyril (seulement V1!), on l’appellera
"les ptis vieux"
,
* l’équipe des
"filles"
emmenée par Charlotte, Nathalie, Sandy, Alan et Guy. Bon le côté féminin de Alan avec son bonnet de natation, ça passe, quant à Guy, comment dire, on cherche encore…
* l’équipe des "
jeunes"
(vétérans) avec Cyrille, Patrice, Arnaud et Thierry. Romain ne pouvant nous accompagner, nous avons recruté un petit jeune pour nous aider un peu, en l’occurrence Arnaud, mon fiston.
 
La course ayant lieu le samedi, le départ est programmé le vendredi pour 6-7 h de trajets avec déjà une tactique équipe par équipe. Le duel à distance était lancé : les filles partent dans la matinée (Guy devant les rejoindre sur place, en faisant une pause sur ses vacances azuréennes), les ptits vieux, sont dispersés (déjà), avec un départ à 3, Denis après un Rv sur C ira récupérer leur capitaine Bruno vers Lyon, et notre équipe, parfaitement préparée avec un départ à 4, le fiston devant arriver directement sur Paladru.
 
L’organisation logistique sur Paladru fut administrée de main de maître par notre V5 : Guy, avec 3 petits chalets réservés en bord du Lac, à 200 m du départ. Conditions idéales pour préparer notre course du lendemain. Nous pouvions préparer nos courses respectives :
 
- les ptis vieux voulait offrir à Bruno une victoire sur les ptits jeunes et misait sur leur force en vélo, et un trio course à pied (Bruno-Pascal et Philippe) pour finir en beauté. Pascal et Philippe misant déjà la veille sur un départ de Cap sur une base de 4’15 au km….(et la nuit passa….)
- l’équipe fille, l’objectif était de finir et de se faire plaisir en emmenant Nathalie jusqu’au bout et finir à 5,
- l’équipe des jeunes : profiter de notre recrue extérieure pour nous emmener en vélo, et éviter de prendre trop cher, et à l’occasion, sur 2-3 malentendus, aller titiller les ptits vieux. Il est vrai qu’avec Cyrille, et notre swim run victorieux (certaines mauvaises langues  diront que c’était notre course de notre vie), nous avions à confirmer face à Bruno, orphelin de son binôme Will, mais espérant nous écraser, car cette fois ci, il s’était entourer de 4 costauds soi disant infaillibles!!!
 
 
La course étape par étape :
 
Les équipes partant en décalé, les filles à 10h12, les ptits vieux à 11h13 et nous à 11h39, nous mettant dans les 15 dernières positions, à priori avec les meilleurs. De bonne augure pour mettre la pression !
Pour les filles, première tuile dès le matin, avec le réveil de Sandy en deux, puisque son hernie s’est réveillée. Ca devrait aller pour la nage, peut être le vélo, mais la cap s’est rapé ! Grosse déception chez la miss qui comptait bien finir sur une belle note avec les copines.
 
La natation : 1,9 km dans un superbe lac, avec départ toutes les 45 », avec un speaker au tacquet. Donc un vrai plaisir ou presque !. Pour les filles, Charlotte contrôle les arrières, Alan et Nathalie devant. La nat est close en 43’ (transition incluse), pas de soucis la journée est lancée. Pour les ptits vieux, Bruno s’occupe de Philippe en propulsant le poids plume quasiment hors de l’eau !, ils sortent en 34’30. Pour notre part, notre boulet sera Arnaud, notre trailer encore en manque de sérénité dans l’eau, mais le fiston s’en occupa, et alors que j’avais un petit peu d’avance (petit boulet) je fut contraint de forcer pour tenir la distance. Nous sortons en 36’, à seulement 1’30 des ptits vieux, le combat était lancé !
 
Pour le vélo, nous avions une boucle de 41 km, au lieu de 38-39 annoncé. Bruno ayant dû probablement avec les organisateur négocier déjà une rallonge de 200 m à la nage puis 5-6 km en vélo, ils avaient peur ! Le parcours était relativement roulant, au pied des montagnes mais avec seulement 2 bosses et 700 m de dénivelé au total. Un bon parcours pour rouleurs affûtés.
Chez les filles, la tactique était simple : Guy et Alan devant, Sandy devant se préservé ne pu appuyer comme elle aurait aimer le faire, et Charlotte et Nathalie à l’abri. Le premier fut avalé en 1h30, puis 1h32 pour le 2ème. Parfaite gestion de l’effort, même si le final fut un peu dur. Bravo à Guy qui essaya d’accélérer pour mettre de la gnac (!), mais Alan veilla au grain pour protéger « ses » filles.
Chez les ptits vieux, l’entame fut rapide avec Pascal et Cyril aux avants poste pour lancer la dynamique, Bruno en appui, et Denis qui contrôle (aide, soutient) Philippe avec l’objectif personnel de le préserver au maximum pour que lui ne soit pas obligé de faire la Cap avec les lièvres… Tout fut rondement mené à 34 de moyenne avec un 1er tout en 1h14, puis 1h15,  mais cyril s’inquiétait du petit Philippe à l’arrière qui faisait un peu trop l’élastique et oubliait de s’alimenter. Mais rien de grave à priori, il en fallait d’autre à notre phiphi pour le mettre à plat avec toutes les réserves lipidiques qu’il avait du engrangé sur l’été…
Pour notre équipe, l’équation était relativement simple. Nous avions réalisé en 1 mois (tri de la ferté compris) environ 500 km au total pour nous 4 !, donc faire  80 km à 32-33 allait sûrement laisser des traces, et surtout on comptait (beaucoup) sur Arnaud. Sur le premier tour, quelques relais furent pris pour soulager un peu notre espoir. Notre trailer, après avoir repris sa respiration sortie de nage au bout de 7-8 km, lança les relais, patrice enclencha. Cyrille et moi restions sagement derrière, pressentant déjà que ça sera un peu plus dur que prévu. Patrice relança, incitant même cyril à soulager Arnaud, mais m^me si Cyrille était d’accord sur l’idée qu’il fallait aider Arnaud, et n’y mettait pas d’opposition, lui personnellement ne pouvait pas… C’est ainsi que sur le deuxième tour,             
Arnaud fit l’essentiel du travail, nous étions en file indienne, moi à l’arrière (un peu, toujours en limite), mais personne ne bougeait d’un poil. Bilan, 1er tour en 1h15 (pas mal/ptits vieux), puis 1h19….aie...mais bon, quasiment 33 de moyenne, c’est pas trop mal.
 
La Cap : annoncé 17 km, en réalité 18 avec 11 km de plats (plutôt bosselé les plats) puis 3 km de côtes à 10 % de moyenne et 3 km de descente. Bref une bonne course pour trailer averti.
Chez les filles, Sandy dû laisser partir l’équipe à regret, ne pouvant absolument se mettre à courir. Elles iront tranquillement  mais plus que sûrement au bout en avalant les 18 km en 1h40, soit dix minutes de plus que les deux équipes hommes, sans déconvenue et pour Nathalie et charlotte, la joie d’avoir pu réussir ce pari de faire un half dans de bonnes conditions.
Pour les ptits vieux, tout était au beau fixe : bonne nat, bon vélo. Denis et >Cyril passait le relais au trio de coureurs prévu, il ne restait plus qu’à déroulé. Quand au 1er km, Philippe se renseigne sur le tempo : 5’10….aie, ça va être plus long. 2Ème kilo : 4,’55, mieux loin, loin des 4’15. C’est là que -Phiphi c’est aperçu que les chronos sur lesquels il pensait tenir commençait à dater...Puis au 7-8ème : arrêt brutal. Philippe ne peut plus avancer. Le vélo était passer mais les jambes avaient souffert. Heureusement Cyril avait tranquillement poursuivit sa course, discutant de ça, de là, et retombe sur le trio à l’arrêt. Changement de stratégie, ils jettent Philippe dans le lac, non, je blague,  il se refait une santé et laisse le nouveau trio repartir pour finir tranquillement leur trail en 1h40. Philippe les rejoindra 10’ plus tard après s’être fait un peu refait la cerise.
Restait les jeunes. Pas mieux, et même plus rapide la réaction à un vélo un trop appuyé en fait pour certains. Cela commença par moi même, avec un arrêt pour crampes, et premier 5000 très compliqué (mon compère Cyrille souffla un bon coup pour reprendre aussi des forces), puis ce fût Cyrille qui vacilla sans caler sur le 2ème 5000, et au pied de la côte, ce fût Patrice. Heureusement que l’on était resté ensemble, nous, et en particulier pour me permettre de terminer avec mon fiston (merci Patrice), ce qui nous permis de faire la descente à fond les gamelles à 4’ au km avec un Patrice miraculeusement régénéré que même notre trailer de choc n’arrivait à suivre, malgré sa facilité à envoyer avant dans les bosses. Bref, on mis comme les vieux : 1h40, pas mieux. Sans accros, un miracle aurait se reproduire, mais…
 
Bilan :
un superbe WE, avec un temps magnifique (j’avais oublié de le préciser), une superbe organisation dans un cadre magnifique. Bref rien à redire pour cette compét très, très sympa que l’on termina autour de pizza, refaisant la course, en particulier avec Will (via SMS), avec une sandy bien assise et profitant de quelques bières pour oublier ses douleurs. Bravo aux filles pour leur très belle course ponctuée par une soirée très, très arrosée. Félicitations aux ptits vieux qui nous ont mis la pâté, malgré notre renfort extérieur, merci personnel à l’équipe de ne pas m’avoir jeter dans le cas, comme une certaine équipe qui aurait pu y penser…, et d’avoir pu ainsi une fois terminer sur les talons du fiston.
 
Bref, une expérience à revivre, pourquoi pas sur le même format l’année prochaine avec 2-3 équipes de plus pour le plaisir à Vernon exactement sur le même format vers la mis septembre. A notez sur vos agendas !!!

 

Thierry

 
 
 
 

RésulTATS COMPLETS