VSF TriathlonLa Ferté Bernard (72)

14 Août : le swim run des ABERS en "OFF"

Le 26 Juillet au soir, je regarde ma boite mail et vois un mail de Bruno. Je sais qu'il s’ennuie en journée et qu'il cherche à s'occuper donc je me dis qu'il nous propose un entrainement swimrun un soir pour se fatiguer un peu. Mais non, il nous (les swimrunners...) envoie un lien pour un swimrun dans les Abers, dans le Finistère, le 14 Aout. En regardant l'agenda, je me rend compte que je suis en vacances et que ça peut être sympa de faire un Swimrun en Bretagne. Le Lac de la Ferté et ses paysages sont sympa mais bon, je suis sûr qu'il y a plus jolie et plus intéressant comme terrain de jeu... Je prend connaissance du lien que Bruno nous a envoyé et là, 2 bonnes nouvelles : la 1ère, il y a 2 distances différentes sur le même Swimrun, 1 « court » de 25 km ou 1 long de 39 km. On pourra s’arrêter au bout de 25 km si on le veut. Je dois vous avouer que ça m’arrangeait vu mon expérience sur des efforts longue durée, c'est à dire zéro... Et la 2ème bonne nouvelle, c'est une épreuve « off », c'est à dire qu'elle n'est pas sur le calendrier des compétitions et qu'ils l'organisent comme une découverte, et pas dans un but de compétition. Ouf...
Donc le projet me plait bien, ça rentre dans mon emploi du temps, parfait. Je lance l'inscription.
 
 
Samedi 13 Aout
Après des mois d'entrainements intensifs...:-p, et 6 heures de route dont 2h de bouchon, nous voilà à Brignogan, avec mon amie, sur le lieu de rendez vous pour le briefing. On avait prévu large pour profiter un peu de la plage et du soleil Breton (très rare en cette période...) mais finalement, nous sommes arrivés à 18h00 pour un briefing à 18h00.... Nikel, toujours aussi bien organisé !!!!
Je retrouve Bruno et nous assistons au briefing. Il nous donne les cartes du parcours, avec les différentes portions natation/course à pied ainsi que les distances et les ravitaillements. Sur le papier, ça semble correct. La plus grosse portion natation fait 1300 mètres, et en course à pied 9 km. Sinon, ça ne dépasse pas 1 km dans l'eau et 5 en course à pied. Ca me rassure !
L'eau est environ à 16°. Il y aura 3 groupes de niveau de prévu : 1 pour le 26 km, 2 pour le 39km mais 2 niveaux différents (1 à 11-12 km/h de moyenne en CAP, et 1 plus lent) pour 35 personnes.
 
L'ambiance est très sympa, tout le monde commence à discuter autour d'un apéro, obligé pour prendre des forces avant l'effort.. Il y a du beau monde sur l’épreuve puisque le couple mixte (Elfie et Tom) qui prépare Otillo, le Swimrun de l'extrême en Norvège sont là. Ils le font pour s'entrainer...
Après s'être hydrater comme il faut, il faut trouver un endroit où dormir puisque la encore, super bien organisé, je suis en camping-car mais pas réserver de camping. Bruno me donne le nom de son camping à 500 mètres de là, et qui se trouve à 100 mères du point de rendez vous pour le lendemain matin. Coup de bol, il leur reste une place pour camping car. L'installation est faite. On mange tranquillement, petite visite de Bruno en début de soirée, petite Balade sur la plage et dodo...
Dimanche 14 Aout
 
Réveil à 7h00. Après les conseils avisés de Bruno, je mange des pâtes au petit déjeuner pour tenir toute la journée. Quand on n'est pas habitué, ce n'est pas facile. A 8h00, nous nous rendons au point de rendez vous à 100 mètres du camping à pied, mais à 500 mètres en voiture sur les routes Bretonne donc pas plus rapide au final !
Départ pour le port de l'Aber Wrach, à 20 min en voiture pour le départ du Swimrun. Aurore a pris les commandes de la voiture de Bruno pour nous emmener et nous suivre tout au long de la journée. Elle nous rejoignait sur tous les ravitaillements.
Après une photo de groupe sur le port, le Swimrun débute à 9h00.
Première portion de 5km de CAP, et mise à l'eau en bout de plage, en plein milieu des algues... mais l'eau translucide, et mer calme, température environ 15°/16°. On voit le fond à 5 mètres et des casiers à huitres.. Ca promet pour la première traversée. distance prévu : 1150 mètres, distance réalisée: 1500 mètres...
Deuxième portion de 1km de CAP, et c'est reparti pour la portion natation encore dans l'eau translucide et dans les algues, mais là, de long luminaire partout, au point d'être obligé de lever la tête pour voir ou l'on va, et du courant !!! Spécial... mais encore très joli.
Distance prévue : 1000 mètres, distance réalisé : 1600 mètres... Euh, ça commence à faire beaucoup en 2 portions. Le froid commence à se faire sentir et les écarts avec le groupe 2 commence à se creuser. Il y a de l'attente à la sortie de l'eau pour attendre les derniers et on ne se réchauffe pas trop.
Troisième portions de 1000 mètres de CAP donc pas le temps de se réchauffer, et c'est reparti pour la natation, distance prévu : 1000 mètres, distance réalisé:1700 mètres... Euh, ça commence à faire beaucoup beaucoup... Et là, malgré le soleil, nous sommes frigorifiés.. Encore 2 km de CAP et nous arrivons au premier ravitaillement... Nous tremblons avec le froid, mais au bout de 10 min, ça commence à être mieux et à chauffer. On se badigeonne de vaseline sur la nuque, l'eau de mer nous irrite le cou.
Et là, c'est parti pour la grosse portion CAP, 8 km sur des sentiers. Super joli, comme sur une carte postale. Sable blanc, eau translucide, des rochers.. Très beau. On se croirait aux Maldives (bon, un peu plus frais, c'est vrai..).
Tout se passe bien. Nous arrivons au 26ème km pour la première partie de course. Je me sens pas trop mal. Les jambes un peu lourde mais rien de méchant. Nous avons appris pendant la course à pied qu'ils avaient fait les mesures via Google Earth, et qu'en fait, les distances ne sont pas tout le temps exact, notamment pour la natation... On avait remarqué !!!
Voyant Bruno frais comme un gardon, et sur les conseils avisés de Joel, l’organisateur, qui nous dit que le plus dur est fait (mais je me méfie maintenant...), qu'il ne reste que des petites portions, je décide d'aller jusqu'au bout.
Mais là, vers le 35ème km, la fatigue se fait de plus en plus sentir, les petites douleurs aussi. Les portions de CAP se font sur les sentiers en bord de plage mais avec beaucoup de sable, et vu l’état physique de mes jambes, j'apprécie de moins en moins le sable aussi joli qu'il soit. Ca devient dur et on se retrouve à 3 ou 4 en fin de peloton. Je rattrape le retard dans l'eau puisque par contre, je ne suis pas fatigué dans l'eau... Il faut bien que ça serve d’être nageur. La dernière portion de CAP est vraiment très dur, je comprend mieux les sportifs qui font du long. On finit par une petite portion de natation de 200 mètres, avec une arrivé sur la plage à côté du camping. Il y a beaucoup de monde pour nous accueillir et tout le monde se félicite. Arrêt de la montre :17h15...
Après un passage à la douche, nous nous retrouvons tous pour un barbecue à l'endroit du briefing. 
Nous échangeons sur la journée. Joel fait un bilan positif de la journée, et Tom nous donne la distance définitive de la journée : 8,5 km dans l'eau,  37 km en CAP. Un peu plus que prévu sur le papier. Merci Google Earth..:-p
 
Bilan de ce premier Swimrun.
 
Super positif, malgré la grosse fatigue sur les 10 derniers kilomètres, ça ne m'a pas dégouté. J'avais envie de recommencer (après avoir récupéré quand même..) L'ambiance y était super conviviale, les paysages jolies. Au top. Vraiment une très bonne variante du triathlon quand on est pas super bon cycliste..:-p
 
Pour finir, un grand merci à Bruno pour ses conseils (matériel, alimentation) et son soutient quand ça devenait dur, à Wilfried pour le prêt de la combinaison de Swimrun, et à ma copine Aurore pour m'avoir accompagné et encouragé sur le Swimrun.
 
La suite au prochain épisode.

Romain.