VSF TriathlonLa Ferté Bernard (72)

10 Juillet : LES BATRACIENS A ENGADIN

Les Batraciens forment une classe de vertébrés tétrapodes.
Ils vivent dans une grande variété d'habitats mais la majorité des espèces affectionnent les écosystèmes terrestres, d'eau douce ou arboricoles.
Ils débutent généralement leur vie sous la forme d'une larve aquatique, qui se métamorphose plus tard en forme adulte définitive, mais certaines espèces n'effectuent pas cette métamorphose.
Les batraciens utilisent leur peau comme surface respiratoire secondaire, cela implique par contre une tendance au dessèchement assez rapide  surtout avec combi néoprène.
Ils ont besoin d'eaux chimiquement non polluées, ce qui en fait de bons indicateurs écologiques.
C'est qu'avec Bruno,  notre nom d'équipe est justement Les Batraciens.
Après nos débuts de Swimrunners sur une épreuve dans le golf du Morbihan en Octobre 2015 nous avons décidés de programmer 3 épreuves pour la saison 2016 : AMPHIMAN (Belgique), ÖTILLÖ ENGADIN (Suisse) et Les GLENANS (Bretagne).
Pour se faire nous avons repris les entraînements spécifiques début avril dans les eaux froides du lac pour notre première épreuve en Belgique au mois de Mai avec Muriel et Sophie. Sensations et résultats encourageants malgré les fortes chaleurs enregistrées ; de quoi être confiants pour la Suisse.
Après 11h00 de voiture, nous arrivons le Vendredi 8 Juillet dans la vallée d'Engadin en Suisse, proche de la station de Saint-Moritz.
A notre arrivée nous nous installons sur le camping top niveau les pieds dans l'eau.
Bravo à Bruno qui a su gérer la logistique d'une main de maître ! J'aurais presque envie de refaire du camping...
Le samedi est consacré à la détente, retrait des dossards, acclimatation à l'altitude car nous sommes à 1800m et la course du lendemain devrait nous faire grimper à 2200m. Nous observons des équipes s'essayer à nager dans le lac pour mesurer la température, nous on préfère rester au sec, vu ce qui nous attend le lendemain.
 
Dimanche 10 Juillet :
47km de course avec 1400m de dénivelé positif ainsi que négatif et 6km de natation.
La course commence par une ascension de 6kms type GR20 pour ceux qui connaissent, le soleil tape fort sur la combi néoprène et la surchauffe arrive très vite. 50 minutes de montée 10 minutes de descente, enfin le premier lac pour une traversée de 250m. Eau froide à souhait, ça fait vraiment du bien ! Bruno tel un scooter de mer, me tracte, le top...
Pas pour longtemps car le reste de la course sera pour moi un long calvaire, des montées à n'en pas finir, le soleil qui cogne encore et encore, les descentes qui font mal très mal, de plus en plus mal...
Vous aurez compris quand rien ne va plus...Heureusement Bruno est là pour me supporter au sens propre comme figuré, sans lui je pense que je n'aurai jamais vu la ligne d'arrivée.
Les paysages sont splendides, les eaux des lacs de montagnes sont transparentes et à chaque respiration nous voyons les sommets enneigés, quelle chance de faire du sport dans ce cadre naturel.
Nous avons croisé bien évidemment les vaches suisses avec leur fameuse cloche mais aussi des chevaux en liberté sur un single track.
Merci aux bénévoles qui nous ont soutenus tout au long de l'épreuve et félicitaions aux organisateurs qui ont fait un sans faute.
 
Enfin, après 8h58 de galère (excepté en natation où nous arrivions à remonter des équipes) nous avons franchi la ligne d'arrivée en 99ème position. Au départ nous étions 170 équipes mais seulement 123 franchiront la ligne finale.
 
Pour info, l'équipe gagnante remporte l'épreuve en 6h14 et c'est une équipe mixte bravo à eux !
Allez salut les Marmottes, maintenant faut préparer les Glénans, au moins le parcours devrait être moins raide.
 
Le Batracien  de gauche sur la photo du haut.
 
 PS : Bruno devrait faire une expo photo salle Denis BEALET en Octobre...