VSF TriathlonLa Ferté Bernard (72)
By Nathalie

2 octobre : découverte du swim run à la Ferte Bernard

Voilà un mois que Bruno nous parlait de cette petite aventure : découvrir le Swim and Run. Je réponds sans hésiter à son invitation malgré mes 7 mois d'ancienneté en tant que triathlète.
Bruno nous vend bien son Swim and Run: un dimanche en Automne,9h00,les eaux turquoises de la Ferté....j'ai des doutes mais il a trouvé les bons arguments pour me motiver.
Jour J
Dimanche matin 9h00,le matériel pas adéquat puisque nous sommes sur une sortie découverte. Je ne vais pas sortir mes baskets neuves, percer mon pull boy, couper ma combi ...Mais c'est pour tout le monde pareil.
La semaine qui précède tout le monde en parle de cette fameuse sortie, inquiétudes, doutes, paire de chaussettes oui ou non ? et les jambes, les bras ? Plein de questions sur le matos, les compétences trottent dans nos têtes .
 
Tirage au sort et mon équipier est ... Thierry.

Entre sauter, glisser, plonger, le clown Franck, les franches rigolades, les sucreries, le coca et tout le monde déguisé en pingouin ou en homard (comme vous voulez) on se serait vraiment cru à un goûter d'anniversaire. Et bien je me suis vite rendu compte que non.
Ce sont juste les ingrédients nécessaires pour faire de ce Swim and Run un agréable moment.
J'étais loin d'imaginer que le délire est en fait une vraie discipline. Nous devions parcourir une distance mélangée entre la natation et la course à pied. La distance totale est de 12 kms environ dont 2 de natation. Il faut donc aimer nager (pensée pour Philippe) et courir avec un seul équipement et surtout son binôme.
Pas évident mais très intéressant.

C'est pour cela qu'avec Thierry on prend l'initiative d'essayer de s'encorder.
Le départ est donné. La course débute tranquillement par un tour de chauffe autour du lac. Ça commence mal, Thierry perd son pull boy. Pas le choix, il va falloir le porter à la main. Problème réglé, on repart.
Et hop dans le lac. T° de l'eau ? Je ne veux pas savoir mais c'est froid.
Les problèmes continuent, l'élastique de la plaquette lâche, mon bras s'emmêle dans la corde. A cela s'ajoutera plus tard une chute dans les chemins (ma combi snif...).
La course empreinte le centre de la Ferté, les jardins ouvriers....Exceptionnel.
Les gens nous prennent un peu pour des fous.
C'est sympa de se dire que l'on va nager/courir dans la Ferté mais on n'oublie pas que l'eau doit être à 13°.
A l'aller, ça grimpe et c'est plus technique, car courir avec une combinaison entière est très compliqué.
Les transitions : il faut penser à refermer la combi,remettre les plaquettes,les lunettes,...
 
Thierry toujours à côté de moi c'est rassurant.
À chaque entrée dans l'eau, l'eau est froide. Les sections natation sont assez courtes donc pas le temps de refroidir.
Nous continuons à tenir notre rythme.
On profite du ravitaillement très apprécié à moitié de parcours. Que du bonheur !
Ce n'est pas fini le retour reste à faire. Tout le monde garde la motivation pour courir et nager jusqu'à la fin du parcours.
Bilan de cette découverte
 
C'était une très belle découverte .
Je ne parlerai pas à la place des autres participants mais aux éclats de rire, les sourires, les impressions de chacun nous avons passé une très belle matinée. Les conditions étaient excellentes.
Cela a été un réel plaisir et une fin ne serait pas une fin sans bien évidemment remercier Bruno et Wilfried pour l'organisation au top, et nous avoir fait partager et découvrir cette discipline .
Tout était planifié dans les moindre détails.
Merci à mon coéquipier toujours à côté ou pas très loin.
Merci à notre Robert Doisneau "Cyril" qui nous a suivi tout au long du parcours et en backstage Caro et les enfants pour le ravito.
A quand la prochaine sortie? Peut-être sur une épreuve dans les eaux bleues et chaudes du Pacifique ....😜

Nathalie.