VSF TriathlonLa Ferté Bernard (72)

CHAMPIONNAT DE FRANCE JEUNES à MONTCEAU LES mINES - OBJECTIF TOP 15 !

Samedi matin,
 
Nous avions rendez-vous avec la team MENAGER, (Baptiste et Marie Christine) à 9h30.
Après avoir chargé les vélos puis avoir retrouvé Stéphane et Valérie au péage de l’autoroute, nous sommes partis pour cinq heures de route vers Montceau-les-Mines.
 
Pique nique sur la route !
 
Samedi après-midi,
 
Nous arrivons sur le site du triathlon vers 15h. Il y a déjà pas mal de monde … des camionnettes de clubs des 4 coins de la France. Baptiste regarde avec envie les vélos de certains. La pression commence à se faire sentir …
Nous retrouvons la  team COUDRAY lors du retrait des dossards.
J’ai le dossard 208, un T shirt  souvenir et un bonnet de natation bleu blanc rouge !!!
Je croise et salue quelques copains de la région Pays de Loire. Nous allons nous changer, prenons les vélos et allons, les teams COUDRAY, MENAGER et DOUSSET, encadrées par Stéphane et Stéphane, repérer le parcours vélo.
Un gros et long faux plat dès la sortie du parc à vélos, pas mal de relances, quelques descentes dangereuses (en groupe) … bref un parcours qui s’annonce assez dur ! (ça tombe mal, c’est pas mon point fort !)
Puis, nous allons repérer le parcours de course à pied … tout plat mais de longues lignes droites interminables. Puis un rapide coup d’œil de la zone de départ Natation … il va falloir choisir le bon côté !
Il est déjà 17h30 et il est temps de se diriger vers le briefing. J’ai un peu l’habitude maintenant des briefings ! Je connais la plupart des consignes données par les arbitres et l’organisation. Pour Baptiste, je pense que c’est bien car cela permet de répondre aux questions qu’on se pose pour un championnat de France.
 
On se sépare avec la team MENAGER qui part avec Stéphane et Valérie.
De notre côté, nous allons mon père et moi vers notre hôtel.
 
Je m’endors assez facilement, après avoir réglé le réveil à 6h15 ! (le départ de ma course est programmé à 9h30)
 
Dimanche matin, le jour J !
 
Je me réveille à 6h15. Une bonne nuit, sans stress !
Je m'habille puis je sors pour marcher seul, musique dans les oreilles au bord du canal à côté de l’hôtel. Il a plu pendant la nuit. La route est humide, le ciel est couvert et il ne fait pas très chaud.
« Depuis le temps que j'attendais cette journée, cette course… ça y est !  j’y suis !» J’ai le sourire et suis pressé de faire ma course.
Un peu mieux réveillé, je reviens à l’hôtel et prends mon petit déjeuner avec papa.
Le stress monte ….
Il est 7h15. Je prends mon vélo et roule vers le site de la course. Route humide, temps frais, pas de vent, je fais une dernière fois le parcours vélo avant de retrouver papa, la team MENAGER, Valérie et Stéphane qui arrivent de leur hôtel.
Je vais voir avec Baptiste le départ de la course des Minimes filles (il est 8h30 !). La musique, le coup de pistolet … elles sont parties et pour moi, c’est un cran de stress en plus …
 
Nous allons nous faire marquer puis entrons dans le parc à vélo.
J’installe mes affaires, enfile ma combinaison. Il est 9h. La zone d’échauffement  natation est ouverte. Romain (arrivé dans la nuit) est là et nous conseille pour faire un bon échauffement.
Je nage quelques longueurs en souple puis en accélération. Ça y est, j’ai la boule au ventre !
9h15 : direction vers les sas de la ligne de départ. Il y a 5 sas. Je suis dans le 3ème.
Concentration …
9h25 :  les sas s’ouvrent un par un. Je prends place sur la ligne de départ « c'est l’heure ! Une année d’entrainement pour ce moment … je vais tout faire pour réaliser mon objectif ».
La musique … le coup de pistolet … je cours, je plonge c’est parti … je suis au contact des premiers mais je fais un mauvais virage à la première bouée (trop au large) et me retrouve plus loin. Je sors de l'eau (aucune idée d’où je me situe …). Je fais une transition rapide et monte sur le vélo, bien décidé à revenir sur la tête de course. La première côte est difficile. J’intègre un groupe de chasse (le deuxième me dira t on plus tard après la course). Ça roule vite … difficile de voir où j’en suis. Mais à la toute fin du deuxième et dernier tour, nous faisons la jonction "visuelle" avec la tête. Je rentre en queue d'un peloton étiré d'une 20aine de vélos. A peine revenu, il faut poser le vélo et partir en course à pieds.  Je pars fort (au milieu du paquet) mais je paie les efforts du vélo (et je dois baisser de rythme à cause d’un point de côté). Je vois quelques coureurs me dépasser ... Le moment est pénible mais pas le moment de lâcher ! Je retrouve un deuxième souffle et reprends une bonne allure. Je rattrape petit à petit ceux qui m’ont doublé un peu avant. Je ne sais toujours pas quelle place j’occupe … je passe devant la penalty box (mon n° n’est pas affiché … ouf !), je passe devant les supporters du VSF (pas d’info sur ma place du moment …). Il reste 500 m que je fais à un gros rythme. Je franchis enfin la ligne … on m’annonce que je suis 15ème ! Je suis heureux … je retrouve les copains dans l’aire d’arrivée qui ont fait de bonnes places (bravo à Paul d’Angers qui monte sur la 3ème marche du podium et à Théo qui fait 5ème). Bravo à Baptiste qui finit 92ème.
Je suis très content de ma course (un regret quand même sur la natation) et fier d’atteindre mon objectif.
Quant à Emma elle termine 43ème cadette dans la course suivante.
Bravo le VSF !
 
Merci à nos supporters : Romain, Stéphane, Valérie, Marie Christine, Stéphane, Christelle, les grands parents d’Adrianna et Emma …
 
Ce récit, c’est aussi l’occasion pour moi de remercier les entraineurs qui ont passé du temps avec moi lors des entrainements toute l’année : Romain, Franck, Stéphane ...
Mais aussi de remercier le club pour son soutien (aller faire les sélectifs à Vairé et à Saint Julien de Concelles avec tout le groupe de Minimes à Juniors a été de très bons moments)
Merci également à Léo, Simon, Dorian pour leurs encouragements à distance.
 
Merci … et vivement la suite !